David Reiland

Photo noir/blanc (©Jean-Baptiste Millot) jpg
Photo couleur (©Jean-Baptiste Millot) jpg

Chef d’orchestre passionné, compositeur et saxophoniste, David Reiland est, depuis 2017, Directeur musical du Sinfonietta de Lausanne.

Sa maturité artistique, son aisance dans le répertoire symphonique et lyrique, sa sensibilité envers les différents publics, son engagement et son travail avec les musiciennes et musiciens en font un chef d’orchestre très apprécié.

Directeur musical de l’Orchestre national de Metz (2018), il est également premier chef invité des Münchner Symphoniker (2019) ainsi que «Schumanngast» de l’Orchestre symphonique de Düsseldorf (2020). Il a été premier chef invité et conseiller artistique à l’Opéra de Saint-Etienne (2015-2019), chef principal de l’Ensemble contemporain United Instruments of Lucilin (2009-2017) et directeur musical et artistique de l’Orchestre du Luxembourg (2012-2017). Chef assistant à l’Orchestra of the Age of Enlightenment de Londres (2012-2015), il a collaboré notamment avec Sir Simon Rattle, Sir Mark Elder, Vladimir Jurowski, Frans Brüggen ou Sir Roger Norrington.

Diplômé en saxophone, direction d’orchestre et composition des conservatoires de Bruxelles, de Paris et du Mozarteum de Salzbourg, il a poursuivi ses études auprès de Dennis Russel Davies, lequel l’a invité à l’assister sur plusieurs projets avec le Mozarteum Orchester, en particulier à la direction de l’intégrale des symphonies de Leonard Bernstein. Il s’est ensuite perfectionné auprès de Maîtres tels que Pierre Boulez, en tant qu’assistant lors du Festival de Lucerne, David Zinman avec l’Orchestre de la Tonhalle de Zurich, Mariss Jansons, Bernard Haitink, Jorma Panula ou Peter Gülke.

Très investi dans son travail auprès des jeunes musiciens, David Reiland dirige régulièrement des productions du Conservatoire national supérieur de musique de Paris.

Fin connaisseur du répertoire français, il a dirigé Les Contes d’Hoffmann et Dialogues des Carmélites à l’Opéra de Saint-Etienne, La Vie parisienne à Lausanne, Carmen à Massy et au Théâtre Bolchoï. Il a conquis presse et public avec Mitridate, La Clémence de Titus ou encore La Flûte enchantée et a dirigé les créations mondiales de l’Iliade l’Amour de Betsy Jolas et The Raven de Toshio Hosokawa, production qu’il a portée au Concertgebouw et au Palais Euskalduna à Bilbao. Il a dirigé la recréation mondiale du Cinq-Mars de Gounod à l’Opéra de Leipzig, Così fan tutte au Korea National Opera à Séoul, Samson et Dalila de Saint-Saëns à Massy et Les Pêcheurs de perles de Bizet à l’Opéra de Flandre. De nombreux projets l’amènent de la Tonhalle de Düsseldorf au Komische Oper Berlin, de la Philharmonie de Paris au Konzerthausorchester Berlin, du Théâtre des Champs-Elysées à la Philharmonie du Luxembourg.

Au disque, 
il signe des albums rares consacrés à Alexander Müllenbach à la tête de l’Ensemble Lucilin, à Benjamin Godard avec l’Orchestre de la Radio de Munich et à Daniel Aubert avec Les Frivolités Parisiennes. En 2020, suit une anthologie de Albert Huybrechts avec l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège.